• Shiny Love -Boutique Christofle Bruxelles

    Imprimer

     

    unnamed.jpg

     

    FOLIES LOVE 


    DESIGN BY XIAO HUI WANG

    @Boutique Christofle- Bruxelles


    Réalisée par l'artiste chinoise Xiao Hui Wang, cette sculpture baptisée Love est la petite sœur de la première créée en version XXL en 2010 pour l'Opéra de Shanghai. L'œuvre actuelle, en bronze et finition argentique, posée sur socle en Christofle argenté, a nécessité près de quarante heures de travail. Elle est éditée à seulement 66 exemplaires. A travers ces lèvres pulpeuses, l'artiste dit vouloir déclarer son amour non pas à une seule personne, mais au monde entier. Un pur symbole de paix sublimée par la brillance de l'argent.
    © Vincent Thibert

    unnamed.jpg

    XIAO HUI WANG

    Née à Tianjin, en Chine, est une artiste qui travaille principalement dans le domaine de la photographie, le cinéma et les arts médiatiques. Elle s'est construit une réputation d'auteur en publiant plus de 40 livres, dont le best seller « Journal visuel ». Installée en Allemagne depuis plus de 20 ans, elle vit entre Munich et Shanghai.
    © Xiao Hui Wang Art Center

     

    Boutique Christofle:

    Boulevard de Waterloo 37, 1000 Bruxelles
    tél:02 548 12 50

  • THE ICEBERG WINS BUILDING OF THE YEAR 2015 by JDS / Julien De Smedt Architects

    Imprimer

    unnamed.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    The Iceberg was selected as the Winner of the 2015 Building of the Year for Housing.

    Over 3000 projects were in competition for this prestigious recognition selected by the readers of ArchDaily. With over 80.000.000 monthly pageviews ArchDaily is the largest online architecture platform worldwide.

    The Iceberg was an international collaborative effort. JDS ARCHITECTS (DK, BE, CN) joined forces with CEBRA (DK), LPA (FR) and SeArch (NL) to compose a European team and design the project as one.

    The project has 216 apartments that amounts to over 23000 m2 in a neighbourhood-like configuration. The volume of the buildings are organised in peaks and valleys to allow the entire complex to benefit from views towards the sea and the horizon.

    See all the winners: 
    logo-boty15.jpg

  • La Verrière Hermès- Bruxelles:Philaetchouri-DU 6 février AU 30 avril 2015

    Imprimer

    LETTRE À ANN VERONICA JANSSENS ET MICHEL FRANÇOIS

    par Guillaume Désanges

     

    Philaetchouri_00 (1).jpg

    Photo : Isabelle Arthuis

     

    Extraits:

    "Transactions et convertibilité"

    "Chez tous les deux : des relations de transaction entre des matières ou entre des états de la matière. Entre matière brute et matière sublimée. Du plus lourd au plus léger, mais toujours avec un lien économique et des devises de conversion. Transaction physique et conceptuelle. D’où l’idée de l’argent à la fois comme métaphore et matérialité. Fragilité des signes. Frivolité de la valeur . De l’acte sculptural comme critique de la convertibilité des choses du monde. Vanités. Chez Michel, les pièces de monnaie qui ne valent plus rien, juste leur valeur de métal au poids. Principes d’équivalence. Chez Ann Veronica, l’argent qui affleure sous l’IPN, les pièces de monnaie grattées d’un côté"

    Quelle exposition ensemble ?

    "Ce que j’aime dans l’art, c'est quand les projets se contestent eux-mêmes. C’est ce que je vois dans le travail d’Ann Veronica, entre ce goût pour la rigueur scientifique et la volonté d’être dans la poésie et l'irrationnel. Dans cette velléité de disparition et la fascination pour l’objet lui-même et sa matérialité (l’IPN22). Il n’y a rien de plus immatériel que le brouillard, et dans le même temps rien de plus prégnant, rien de plus envahissant et donc finalement de visible en tant qu’il brouille toute vision autre. C’est ce que je vois chez Michel, entre cette distance universalisante des formes du monde et les destins incarnés qui les sous-tendent, entre l’élégance des propositions toujours contestée par la cruauté des situations, dans son rapport irréconcilié avec l’art, entre la forme et le fond. Ce qui est beau est aussi ce qui coupe les doigts. Et ce qui fait mal aux yeux. Tout cela ce sont les tensions que j'aime. Vous réunir pour un projet, c’est pour voir comment, au présent, ces points d'accroche entre vos démarches continuent d’opérer. C’est moins une idée extérieure que la formalisation d’un état de fait" 

    Philaetchouri_01.jpg

    Ann Veronica Janssens, Michel François Trial scenography for ‘The Song’. (Anne Teresa de Keersmaeker, 2009). Photo © Michel François.

    Philaetchouri_07.jpg

    Ann Veronica Janssens Représentation d’un corps rond (‘Representation of a round body’), 1995 Programmed projector and artifical fog. Photo W. Petzy, courtesy Kunstverein München.

    Philaetchouri_05.jpg

    Michel François Froissé suspendu (‘Crumpled hanging’), 2012, plaster, CRAC Languedoc Roussillon. Photo © Michel François, courtesy of Galerie Xavier Hufkens.

    Info: 

    La Verrière,

    Bruxelles (Belgique)

    50, boulevard de Waterloo du lundi au samedi, 11 h-18 h, entrée libre

    http://www.fondationdentreprisehermes.org

     

     

     

     

     

  • La Patinoire Royale: Nouveau vaisseau culturel à Bruxelles

    Imprimer

    LOGO.jpg

    Ce  "Royal Skating" construite en 1877 a  connu bien des locataires(garage Bugatti, Fabrique nationale de Herstal, Siemens,...) pour renaître dans toute sa splendeur en Avril 2015 comme lieu d'exposition magistral. Le chantier été suivi par le bureau d’architecture Jean-Paul Hermant qui s’est chargé des restaurations du bâtiment, tandis que l’architecte d’intérieur français Pierre Yovanovitch a assuré la mise en espace intérieure, la scénographie et les circulations.

    Le bâtiment, classé "monument historique" en 1995, se caractérise par son style néo-classique et possède un vaste espace intérieur de près de 3 000 m2 avec, au rez-de-chaussée, un espace d’exposition de 890 m2. Au-dessus de cet ensemble, une remarquable charpente Polonceau, baptisée ainsi en référence au nom de l’ingénieur français qui en a déposé le brevet en 1837. Elle est composée de bois et de métal. Un immeuble voisin a également été acquis. Il est destiné à doter le dispositif général, dans un avenir proche, d’un restaurant, d’espaces d’accueil et d’un jardin. 

    Pierre Yovanovitch réalisera la scénographie de la première grande exposition: "La résistance des images": J’ai voulu insuffler une radicalité à ce volume majestueux grâce à des lignes tendues et des matériaux bruts comme le béton et l’acier qui mettent en valeur l’architecture d’origine. Pour humaniser cet espace d’exposition spectaculaire, il fallait une intervention architecturale forte. J’ai alors imaginé une grande « boîte » blanche dans laquelle se trouve la cage d’escalier. Ce monolithe blanc apporte un gigantisme à l’espace, tout en gardant l’esprit minimaliste ».

    Jean-Jacques Aillagon, curateur de l'exposition souhaite construire une exposition pertinente autour d’un certain nombre d’artistes qui  relève de la Figuration narrative chère aux propriétaires et collectionneurs,Philippe et Valérie Austruy. L’exposition de la Patinoire royale embrassera , sur une échelle chronologique large, l’oeuvre des artistes retenus, dans la mesure bien entendu où ils ont continué à s’intéresser à la force narrative et subversive des images.


    http://www.lapatinoireroyale.com