Illés Sarkantyu à Galerie La Forest Divonne - Bruxelles

Imprimer

DSC_1973-copie-300x300.jpg

Bruxelles réunit de plus en plus d’artistes, de galeries, d’amateurs et de collectionneurs, avec des foires de niveau international et une culture créative très dynamique. La Galerie La Forest Divonne y ouvre un second espace en février. Situé dans un très bel ensemble Art Nouveau, signé Horta, rue Hôtel des Monnaies 66 (Saint-Gilles), le white cube investi par la galerie se déploie sur 300 m2, avec 8m de plafond, sous une impressionnante verrière Art Déco.

 


Illés_Sarkantyu 1Web.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illés Sarkantyu

Dialogue inédit entre Lucien Hervé (1910 – 2007) et Illés Sarkantyu. Ces deux photographes nés en Hongrie, que plus de 60 ans d’âge séparent, trouvent dans ce travail, un espace d'échange. Illés Sarkantyu propose une relecture du travail de son ainé à travers le prisme de sa propre sensibilité artistique.

 

Né en 1977 à Budapest, Illés Sarkantyu étudie à l’Université d’art appliqué Moholy-Nagy, où il enseigne ensuite pendant deux ans, avant de venir s’installer à Paris en 2002. Il se lance alors dans la réalisation d’une série de portraits d’artistes et intellectuels hongrois vivants en France. C’est dans ce contexte qu’il rencontre le photographe Lucien Hervé en 2003.

Illés_Sarkantyu 2Web.jpg

En 2010 à l’occasion d‘une commande d’un film d’entretiens sur Hervé, Sarkantyu se trouve face à une question difficile : comment évoquer l’homme alors qu’il n’est plus ?Il redécouvre alors ses photographies des chemises de classement d’Hervé, émouvantes avec leurs annotations, perforations, pastilles colorées et bouts de scotch qui retracent les étapes de travail de Hervé mais aussi sa créativité quotidienne. Il retourne dans l’atelier de Hervé et découvre aussi intercalaires, objets poétiques, énigmatiques et toutes ces petites inventions intimes qui retracent en filigrane, l’histoire et la sensibilité de Lucien Hervé en contraste avec l’image très construite que l’on peut avoir de l’œuvre du photographe.

Sarkantyu, tour à tour enquêteur, historien ou témoin avisé, exhume les objets du studio d’Hervé qu’il revisite àtravers ses propres photographies. Il n’a rencontré que très brièvement Lucien Hervé, mais en travaillant sur son œuvre il a su approcher au plus près, sa pensée et ses intentions artistiques.

« Passion Partagée »

24 Fév 2016 - 02 Avr 2016

http://www.galerielaforestdivonne.fr

Les commentaires sont fermés.